Tournoi d’Echecs 2008 de Condom

Condom 2008

130 participants aux différents tournois, un niveau très relevé.

Première ronde :

Je m’attendais à jouer un joueur beaucoup plus fort que moi à la première ronde. Je n’ai pas été déçu ! Benjamin Bujisho, 2402 elo.

Mais la partie n’a pas été linéaire. D’ailleurs Schredder donne l’avantage aux blancs pendant plusieurs coups du milieu de jeu, de façon assez étonnante puisque j’ai alors un pion de moins et que l’attaque ou les compkensations ne sont pas évidentes...

deuxième ronde :

Dimanche, je joue contre un Anglais Midi-Pyrénéen : Mark Saunders. Mark se plonge dans une réflexion incroyable puis sacrifie une pièce : c’est compliqué mais après réflexion je n’ai pas le choix. Je la prend, les alternatives sont pires. L’attaque vient forte, mais très vite mon adversaire se trompe et après pas mal d’agitation j’empoche le point.

_

_

Troisième journée.

Journée double : les rondes trois et quatre. J’arbore fièrement le T-shirt ainsi que la musette au logo offerte pour mon anniversaire. Las, ça ne me porte pas plus chance que ça puisque je ne ferai qu’un demi-point sur deux...

Le matin je rencontre Romain Lacroix. Romain simplifie par une combinette qui lui permet d’obtenir un micro avantage. Je m’imagineque je peux obtenir mieux, je refuse l’échange des dames et ma dame se trouve chassée à travers tout l’échiquier... 4 coups, 4 coups de Dame pour aller la cacher là où il ne se passe rien.

L’après-midi je rencontre mon troisième joueur de la région : Yassine Boukhris. Je manque d’imagination et joue un ordre de coups insipide qui permet aux blancs de prendre l’avantage...

Ronde 5

Le tournoi continue d’être difficile pour moi. Je rencontre Sarah Bulteau, elle me laisse une excellente initiative dans l’ouverture... Je fais quelques imprécisions (à commencer par c4, De2 était sans doute préférable) je n’arrive pas à percer ... puis je me vautre complètement.

A l’analyse il valait sans doute mieux laisser ce foutu pion h4 et jouer sur les cases blanches en commençant par Fou d5...

Je n’ai pas participé à la soirée belote mais j’ai fait quelques blitz avec Pascal et surtout avec Samy Shoker ! Je dis pas le résultat... devinez ! Un peu avant Samy m’avait demandé : "vous faîtes le tournoi ?" J’avais dit ben oui, il m’avait regardé et : "Ah oui ! C’est Jack (avec le T-Shirt "Chess Player")

Ronde 6

Nuit très agitée dans les couloirs au lycée. Je n’ai quasiment pas fermé l’œil de la nuit... C’est "personne" mais il y a du bruit sans arrêt des gens qui rentrent, qui sortent, qui se poursuivent, qui jouent, qui rient... dur dur pour ceux qui ont le sommeil léger...

Me voilà apparié contre un jeune Corse. Avec les noirs une sicilienne, où je prends vite l’avantage. Je force l’entrée en finale en ayant calculé que j’avais une finale supérieure. Le premier coup (tout à fait évident) de mon adversaire n’était pas prévu... Je calcule que tout va bien mais j’ai peur de me planter et je propose nulle...

Avant-dernière journée :

Hier, encore une fois la ronde 7 ne s’est pas passée comme j’aurais pu l’espérer. Je rencontrais Hussein Dia qui connaissait mieux son système que moi ! Le coup Fb4 qui m’avait paru étrange est en fait thématique dans ce genre d’ouvertures. Content de jouer Ce2 puis c3 pour chasser le fou je ne me suis pas rendu compte que le pion c n’était pas sur sa bonne case et que les pièces n’étaient pas sur leur case optimale !

Ensuite la soirée Gasconne fut comme à l’accoutumée mais avec la variante Rugbymen joueurs d’échecs présents : chansons à boire, de corps de garde. Je suis allé voir les jeunes pour leur dire ce que j’en pensais (sous les huées) et leur ai dit qu’ils étaient nuls !!

La nuit au lycée très agitée... Il m’a fallu me lever quatre fois pour aller faire la police... et pas toujours avec les plus jeunes...

ronde 8

Encore une rencontre avec un Midi-Pyrénéen : Pascal Garrel. Je n’étais pas vraiment rassuré avant la rencontre (même si Pascal cherchait à me déconcentrer : "que je gagnais tout en blitz, qu’il voyait rien..." :) ) Mais ce qui m’a vraiment le plus aidé c’est le temps qu’a passé Pascal. Il lui restait cinq minutes pour jouer vingt coups d’une position très compliquée où j’étais parvenu à faire passer un pion... Impossible de tenir !

Avant mon début était sans doute encore douteux. Un Benko refusé par b3 auquel j’ai failli répondre mécaniquement g6... e6 semble beaucoup plus fort et pose immédiatement des questions aux blancs.
Ensuite le coup Fd6 semble un peu spéculatif... Ou alors il fallait vraiment continuer par f4 après f5 ?? Mouais...

ronde 9

Une Caro-Khan où je perds... C’est quand même assez rare. Je me suis pris les pieds tout seul dans le tapis après le coup c5 des noirs. Mais bon , j’aurais sans doute dû faire preuve de plus d’énergie avant.

La finale a duré très longtemps et je me demande si je n’ai pas raté quelque chose tellement mon adversaire était hésitant... Mais je rentre en finale avec deux pions de moins et quand il n’y en a plus qu’un... il n’y a plus d’espoir.

En tout cas c’était un tournoi très intéressant. Un bon moyen de se remettre en jambes avant le championnat de France. Là il faudra jouer mieux. Les gens sont motivés.

_

Portfolio