Le championnat de France

C’est parti.

Magnifique salle du Parc des Expositions, où pour une fois tout le monde joue dans la même salle, soit un peu plus de 850 joueurs !

La salle "réfrigérée"... ça permet d’éviter des températures qui pourraient dépasser les 50 ° ^^
en attendant à un moment donné la température est bien montée dans ma partie... Le genre de moment où on aurait plutôt envie de faire un plouf dans l’eau... et on se dit qu’il faut s’accrocher à sa partie, bien resté concentré, recalculer la variante avant de jouer son coup...

Voici, la première partie. Comme l’an dernier j’étais favori, mais après un passage compliqué où mon adversaire croyait bien avoir un avantage décisif, je sors des complications avec un pion de plus. Il n’avait pas vu Txa5 et je n’ai pas encore soumis la position à schredder ou rybka... C’était bien compliqué tout ça.
Une fois qu’on est en finale... Ce n’est plus que technique, mais très probablement mon adversaire aurait pu jouer mieux... Ca ce n’est pas l’ordi qui le dira !

2ème ronde

Table 13 ! Ce chiffre ne m’a pas porté bonheur.

Je jouais contre un jeune qui m’a laissé un pion en échange de beaucoup de jeu... Je n’aime pas beaucoup jouer le milieu de jeu avec un pion de plus. Le coup de défense h6 est très mauvais et renforce le jeu blanc. d’après mon adversaire je pouvais tenir avec Fxg2 (!) au lieu de Tf6 (suivi de Da7 sur la prise du pion par la Tour) !! Mais j’avoue que je ne l’ai même pas envisagé...

3ème ronde

Aujourd’hui nous étions le 13, et là ça m’a porté chance ! Une partie très compliquée, avec un déséquilibre Dame contre Tours, à mon avantage au départ me semble-t-il... Puis l’attaque passe. Les pièces se regroupent et ma Dame paraît bien isolée face aux pièces noires... Puis c’est au tour de Nathan de me laisser l’initiative... Gaffe, et je gagne.

4ème ronde

C’est quand même extraordinaire que sur 200 joueurs de l’OpenB il n’y a que 8 joueurs de midi-Pyrénées, et que j’en ai déjà rencontré deux !
Hier c’était Nathan de Condom, aujourd’hui Eric Cassam-Chenai de Ramonville, qui recommence à jouer après un arrêt de 10 ans.

Eric perd très rapidement un pion. Très probablement le coup b5 n’est pas bon dans cette position où le pion e4 est défendu par f3 ! En tout cas lors de l’analyse on n’a pas vu.
Bref, les noirs n’ont pas eu du tout de jeu et ont simplement cherché à poser des pièges...

Me voilà à 3/4 dans cet Open. Un début sans comparaison possible avec Pau l’an dernier. Encore faut-il continuer. Il reste sept rondes !

5ème ronde

Je joue contre un cadet du club de Naujac. Il connait par coeur la variante. Il n’y a pas longtemps que joue ça, je suis vite en dehors de la théorie, et surtout fais semble-t-il une faute décisive : jouer la Tour en c8 au lieu de jouer le Fou en e7. Un sacrifice thématique dans ce genre de positions survient, mais alors que normalement il y a du jeu...

Mais sans doute très fatigué mon adversaire joue des coups impulsifs et je me retrouve avec deux pièces de plus... 0-1 en 23 coups.

6ème ronde

Encore un jeune, et cette fois-ci les honneurs des premières tables. Je suis resté sans imagination devant un coup complètement théorique et connu : Tb8, destiné à empêcher la poussée a4. Je n’ai donc pas poussé a4, en me demandant bien ce qu’on pouvait faire pour activer ses pièces... J’ai regardé ensuite rapidement quelques parties... Le pire c’est que de très forts joueurs jouent quand même a4 ! Avec un jeu d’une complexité extrême...
Bref perte, et descente à la table 15 pour la ronde 7.

7ème ronde

Aujourd’hui rencontre d’un joueur de Limoges habitué de l’Open de Condom, Stéphane Vaillant. J’oublie de jouer le coup d5 très rapidement dans l’ouverture, mais finalement je ne suis pas si mal que ça... C’est aussi l’avis de mon adversaire... On rentre en finale, j’ai une meilleure structure et je crois avoir le bon fou... Mais je me rends compte que mon fou devient mauvais... Je propose nulle, mon adversaire accepte immédiatement...

8ème ronde

Arrivé à ma table je me rends compte que j’avais déjà rencontré mon adversaire l’an dernier aux championnats de France de Pau. J’avais obtenu une position très probablement gagnante, mais en voulant forcer le passage, j’avais finalement laissé l’attaque blanche arriver la première. Après quelques instants de réflexion, je repars pour un Benko, et c’est mon adversaire qui diverge en jouant 2 Ff4.

Il joue sans doute un peu tôt h3, me laisse l’initiative avec c3, et surtout un peu plus tard oublie de jouer Fg3 à temps... Je gagne la paire de fous, un pion et une position monstrueuse.
Un mat arabe pour terminer.

9ème ronde

Bof, bof... J’étais sans doute gagnant. J’ai oublié un bête échec intermédiaire, et hop fous de couleurs opposés... J’ai refusé une première proposition de nulle de mon adversaire, pour le proposer à mon tour quelques coups plus tard

10ème ronde

Partie très intéressante contre un joueur de Bois-Colombes. Très compliquée et qui me permet de me familiariser avec la théorie de cette ouverture sicilienne fermée. Après une phase d’attaque où mon roi se retrouve à nu, mon adversaire rate l’échange des fous en e4 suivi du gain du pion f4. Il y a une fourchette en g6 qui permet cette prise et qui menace de gagner la dame ! Mon adversaire ne l’a pas vu : il n’a vu qu’une entrée en finale tortueuse... En voulant plus il perd au temps dans une position désespérée...

11ème ronde

Dernière partie à la table 7 ! Je suis onzième au classement général, mais je joue contre la très belle Inna Iasman, dont le style m’a impressionné jusque là. J’ai regardé un peu ce qu’elle jouait, très positionnel, et avec les noirs la Caro-Kahn. Ca me va ! je révise un peu mes variantes à sacrifice... mais l’occasion ne se présente pas. J’accumule la pression sur le roque noir et Inna se lance dans des échanges... qui lui sont défavorables. Même après un retour de pause cigarette elle fait une erreur de calcul et son fou noir est condamné...

Final : me voilà 5ème au général. Un résultat que je n’espérais pas. Mes deux défaites sont contre les premier et second du tournoi. Étant donné que j’ai très peu l’occasion de m’entraîner, je suis vraiment très très heureux de ce résultat...

- Blanc : ...
- Noir : ...
- Résultat : ...
- Évènement : ...
- Date : ... / Ronde : ...
Documents
>
Parties
>
Détails
Fichiers PGN disponibles:
Nîmes-OpenB
Voir Blanc Noir Res.

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 23 août 2009 à 19:31, par Philippe En réponse à : Le championnat de France

    Salut Jacques et félicitations pour ta 5° place ainsi que pour ton jeu pendant ce tournoi !

    Tu vois, l’entrainement ça paye et, comme par hasard, tes plus jolies parties sont celles en fin de tournoi quand tu es bien dans ton sujet.
    La 10° contre Dégremont est vraiment très bien, mais tu as bien mené toutes les parties avec un milieu de jeu compliqué.

    Je vois encore un axe d’amélioration : le passage milieu-> finale, il fallait mieux écouter les cours d’Olivier Renet !

    Les 2 parties où tu lâches un peu alors que, moi, c’est là que les parties commencent à m’intéresser vraiment :-) :

    - la 7° contre Vaillant : tu proposes nulle alors que d’après moi tu n’as aucune chance de perdre et quelques chances de gagner cette finale, il y a pas mal de thèmes pour orienter ta finale : un pion b déjà sous le feu de tes pièces, une tour noire plus active que la blanche, un roi qui se centralisera plus facilement que le blanc et si le roi blanc se centralise, apparition d’une nouvelle cible, le pion h. Ca fait beaucoup et je pense que tu n’as aucune chance de perdre alors pourquoi pas essayer de valoriser tout çà ?

    - la 9° contre Le Du ; après sa tentative désepérée de sauver la position avec l’échec intermédiaire 30 ... Tf8+ tu tombes dans le panneau en bougeant le roi alors que 31 Ff2 Fd4, tu mets quelque chose en f5 (j’ai vu le fou au début ce qui donne une finale un peu meilleure pour les blancs mais peut-être que 32 Tf5 est encore meilleur (finale 2F/T)).

    Bon, le jour où tu domineras ce passage milieu-> finale on ne t’arrêtera plus !

  • Le 23 août 2009 à 19:40, par Jacques En réponse à : Le championnat de France

    Merci Philippe de ton message.

    En fait dans la partie contre Vaillant, je suis rentré là-dedans parce que je pensais avoir une meilleure finale, mais ce n’est pas si clair ! Il me semble qu’en quelques coups c’est moi qui finalement vais avoir un mauvais fou !! (de mémoire après la poussée e4 me semble-t-il...)

    Dans la partie contre Le Du... Ben j’ai oublié de vérifier. Un coup impulsif. Si je garde simplement ma paire de fous... je suis largement mieux !

    Pour la 5ème place j’ai tout de même eu beaucoup de chance que mes deux défaites soient à l’actif des premiers et second du tournoi... J’ai aussi la chance que Benjamin Feryn ait gagné sa dernière partie. Il commence par sauver la nulle (de façon miraculeuse à mon avis) puis son adversaire finit par lâcher sa tour... alors qu’il avait un pion de plus !!

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.